Site web créé et développé par Presence Online : www.presence-online.com

Copyright ©ADIFOR

Projets routiers (CD15)

 Sources : SIFOR, MICA, Le Villamagnain Fond de carte : Office fédéral de topographie

Les pojets routiers sur le CD15 (route de Juvigny) prévoient à terme :

 

  • La connexion du CD15 (route de Juvigny) au Carrefour des Chasseurs (future liaison à l'A40)

  • L'élargissement et la correction du tracé

  • Le contournement de Ville-la-Grand par échanges de terrains entre la Suisse et la France

  • La connexion au futur Pôle-Etoile - Gare d'Annemasse

  • La prolongation et connexion au Carrefour de Mon-Idée

 

Soit la réalisation d'une voie directe et rapide entre l'autoroute A40 et Mon Idée / A40 et Pôle-Etoile

 

Ville-la-Grand

La communication sur ces projets routiers porte essentiellement sur la qualité du paysage, la création de "trames vertes" et la diminution de trafic en centre ville. Voir : PLU de Ville-la-Grand (Projet d'aménagement de de développement durable).

Or, selon les observations de l'Adifor, la réalité est bien différente.

La connexion du CD15 au Carrefour des Chasseur (lui-même relié à l'A40 dans un proche avenir) à l'est et au carrefour de Mon-Idée à l'ouest créera de facto une voie de liaison rapide entre l'A40 et l'entrée de Genève. De plus, par son élargissement, elle permettra au poids lourd d'y accéder. On peut par là imaginer que cet axe deviendra le principal accès aux futurs centres commerciaux du Pôle-Etoile Annemasse pour les poids lourds...

Tout élargissement de voie de communication engendre une forte augmentation de trafic, or le but de la Municipalité (et du Conseil Général) serait de diminuer le trafic de transit. Le meilleur moyen de diminuer le trafic serait donc d'en rester à un statu quo. L'Adifor ne s'oppose toutefois pas à des aménagements sur le CD15. Il faut par contre que ces aménagement aillent dans le sens de la sécurité des piétons et cyclistes, ainsi que des accès latéraux qui, à l'heure actuelle, sont fort dangereux. En aucun cas des aménagement ne devraient aller vers un meilleur confort des automobilistes et une plus grande attractivité de cette voie de communication.

L'évolution du trafic individuel dans le futur dépend moins de la capacité du réseau que de l'adaptation du comportement des usagers. L'augmentation des voies de communication en direction de l'agglomération (Ville-la-Grand, Pôle-Etoile Annemasse) permettrait sans doute d'accroître le nombre de véhicules circulant, notamment aux heures de pointe, mais aurait comme conséquence une augmentation des ralentissement et des files d'attente. Il est indispensable de miser avant tout sur le développement des transports publics au niveau régional (franco-suisse) et des capacités ferroviaires, par la mise à l'étude immédiate et prioritaire de la prolongation du futur CEVA en direction de Thonon, Evian et Saint-Gingolph. Dans cette optique il est également indispensable de projeter des zones d'échange en amont de l'agglomération, sur des sites actuellement existant et abandonnés (Saint-Cergues-Gare, Machilly...), plutôt que de prévoir des pôles d'échange trop proches (donc non dissuasifs) condamnant la zone agricole.

En terme de pollution, l'Adifor doute que la déviation du trafic de la Rue des Voirons vers le CD15 améliore la qualité de l'air. En effet, les polluants, certes élevés, sont actuellement confinés à la zone autour de la rue des Voirons. Une déviation du trafic vers des zones actuellement épargnées n'aurait pour seul effet que d'entourer l'ensemble de Ville-la-Grand d'une ceinture polluante, sans garantir pour autant une amélioration de la qualité de vie au centre ville. La ville se situant géologiquement dans une cuvette, on peut certainement imaginer que les polluants se concentreront dans cette dépression, surtout par des temps sans vents et par fortes chaleurs.

Quant aux nuisances sonores, actuellement également limitées au sud de la commune, selon le même schéma, elle s'étendront à l'ensemble du territoire communal.

Ville-la-Grand projette donc de "protéger l'espace agricole" en le réduisant par la construction de routes, en le polluant par un trafic non contrôlable, en chargeant le raisin en AOC de polluants divers et variés...

Genève

Pour le canton de Genève, la connexion du CD15 au carrefour de Mon-Idée ne fera qu'augmenter le trafic déjà surchargé en direction de la ville, que ce soit par Thônex, Chêne ou Vandoeuvres. Cela ne ferait qu'empirer une situation déjà préoccupante, d'autant que les projets genevois de constructions sur les Communaux d'Ambilly, Mon-Idée et Grands-Prés, augmentant la population de quelque 10'000 personnes vont déjà aggraver la circulation dans ce secteur.

Ici encore, un échange de terrains entre la France et la Suisse, sur la commune de Presinge se ferait aux dépends d'une zone agricole encore épargnée. Il en est de même pour un évitement de Puplinge.

Le CD15 dans l'histoire